La Panhard & Levassor Dynamic 1936-1939
Ralliez-vous à mon panache bleu semble nous dire cette curieuse voiture. Elle ne se fait pas seulement remarquer par la fumée de son échappement, sa forme, son volume et sa technique étonne. Et en y regardant de plus près on remarque d'autres particularités, trois essuie-glace, volant au centre, roues carénées, fenêtres dans l'angle du pare-brise, grille devant les phares...
C'était une des premières berlines de luxe, sinon la première, à recevoir un carrosserie autoportante. Elle fit également l'objet, démarche unique à l'époque, d'une étude aérodynamique. Son esthétique, disont particulière, était due au styliste maison Louis Bonnier, c'est également lui qui dessinera la Dyna Z. Son apparition ne laissait personne indifférent, certains s'enthousiasment pour ses formes aérodynamiques, alors que d'autres trouvent que ses formes molles font plutôt penser à une baleine.
Le principal défaut de cette berline de luxe fut d'être lancée en 1936, en plein front populaire, période peu faste aux voitures haut de gamme.


La technique

Type : 130 dynamic 14 CV
Moteurs : 6 cylindres sans soupape à fourreaux coulissants (licence Knight). 2516cm3 (75 x 108 mm) 75 cv à 3800tr/mn
Transmissions : boite mécanique 4 vitesses. Transmission aux roues AR.
Direction : assistée en option
Suspension : roues AV et AR indépendantes avec avec barres de torsions et amortisseurs hydrauliques.
Freins : hydrauliques à tambours et circuits AV et AR séparés.
Pneus : 160 x 40
Dimensions : longueur de 4,75m à 5,15m, largeur 1,90m, empattement 2,60 à 3m, voies 1,42m, poids 1600 à 1800 kg.
Vitesse : environ 130 km/h mais variable suivant carrosserie, poids et moteur.



  Evolutions
 

Ce modèle est présenté, dès le lancement, avec 2 moteurs et 3 empattements qui permettent le choix de carrosseries variées : une berline, un coach, un cabriolet et deux coupés. Sa vie sera relativement courte puisque s'achevant à la guerre, ses évolution seront de ce fait assez limitées.
1937 :
présentation de la berline grand luxe "parisienne" avec séparation entre l'avant et l'arrière.
1938 :
Une limousine apparait dans la gamme ainsi qu'un moteur plus puissant 3834 cm3 22CV 105cv à 3600tr/mn
1939 :
Le volant retrouve une position plus traditionnelle à gauche de l'habitacle.